Rechercher

La relaxation coréenne

Dernière mise à jour : 13 mars




En Asie, c’est dans la tradition familiale que s’inscrit l’usage de cette pratique de relaxation. Pratique ancestrale, la relaxation coréenne trouve son origine au sein des relations d’entraide entre membres d’une même famille. Ainsi, les parents et grands-parents œuvrant aux travaux pénibles (dans les champs principalement), ce sont les enfants dès leur plus jeune âge, qui pratiquent les mouvements destinés à détendre les muscles et soulager les articulations de leurs aînés.

Ce moment d’échange entre les générations est naturellement propice à soutenir le lien familial. Ces moments soutiennent la collaboration et la coopération inter-familiales et favorisent les relations d’aide par le toucher.

L’intention du praticien est essentielle à l’accompagnement en relaxation coréenne. Il invite la personne recevant la pratique à faire l’expérience du lâcher-prise, par des mouvements ondulatoires du corps invitant à créer une vibration globale.

Et puisqu’il est possible de lâcher uniquement ce que nous avons conscience de tenir, le praticien est à l’écoute des tensions dans le corps du recevant. Il offre un espace d’accueil aux sensations, émotions et tout ressenti que la personne peut exprimer afin de l’accompagner à en prendre conscience et à faire des liens avec ce qu’elle peut vivre au quotidien.


Le thérapeute est à l’écoute de ses propres ressentis car la vibration n’est réellement efficiente pour le receveur que si le praticien la ressent d’abord dans son propre corps. C’est un accompagnement dans la relation d’aide qui s’appui sur les stimulations du cerveau en lien avec les tous premiers moments de la vie de l’être humain, lorsque la perception du monde et les interactions avec les proches se font par les sensations corporelles.

Ainsi, la pratique de la relaxation coréenne permet à la personne qui reçoit d’entrer en contact avec des émotions, des sensations, des pensées, des images et toute perception pour lesquelles elle est disponible dans cet espace ouvrant au lâcher-prise.

Le thérapeute soutient le processus de la personne et favorise la création d’un espace d’accueil à ce qui est expérimenté. Dans cet espace bienveillant, les mouvements propres à la relaxation coréenne permettent à la personne de se détendre et de se réapproprier son vécu corporel en y apportant du sens.



57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout